Skip to Main Content

Sources de distraction des employés canadiens

Quel facteur nuit le plus à la productivité dans une petite entreprise? Selon une enquête...


il se pourrait fort bien que ce soit vous! Voici comment aider les employés à s'acquitter de leurs tâches. / Par: Jason Keown, directeur principal du marketing et du commerce électronique de Grand & Toy

L

e milieu de travail est le lieu où les Canadiens consacrent la majeure partie de leur temps du lundi au vendredi (et parfois les fins de semaine aussi). Bien que ce soit un endroit où l'engagement et la productivité devraient être à leur maximum, en réalité, il peut être difficile de se concentrer et d'accomplir des tâches efficacement.

 


72 % des travailleurs canadiens considèrent avoir au moins une distraction au travail.


Dans le cadre d'une enquête récente de Grand & Toy, nous avons interrogé 1 000 employés de petites et moyennes entreprises pour comprendre les facteurs qui influencent la productivité dans les milieux de travail canadiens. Les résultats indiquent que près des trois quarts (72 %) des travailleurs canadiens considèrent avoir au moins une distraction au travail. La nature des distractions varie, mais près de 4 répondants sur 10 (37 %) ont indiqué que les collègues constituaient la cause principale des distractions. Les collègues qui parlent fort, portent des parfums puissants, dactylographient lourdement et font jouer de la musique sont tous des exemples de distraction qui réduisent la productivité. D'autres facteurs sont ceux que s'imposent les employés eux-mêmes, comme la navigation sur Internet, la procrastination et l'envoi de textos à ses amis.

Pour plusieurs, la distraction occasionnelle pendant la journée de travail peut offrir une pause bien méritée. Une conversation plaisante peut augmenter le moral d'un employé et faciliter le travail au cours de la journée. Les experts en productivité reconnaissent de plus en plus les avantages de petites pauses pendant le travail. Toutefois, lorsque les pauses sont imprévues et indésirables, la productivité peut diminuer.

Une étude de la University of California à Irvine a démontré qu'une personne avait besoin, en moyenne, de 25 minutes pour retourner à sa tâche après une distraction. Si des interruptions ont lieu deux à trois fois par jour, cela peut faire perdre un temps précieux pour l'accomplissement des tâches quotidiennes.

Les résultats de notre sondage indiquent que presque 6 employés de petites et moyennes entreprises canadiennes sur 10 (57 %) n'arrivent pas, de façon générale, à accomplir toutes leurs tâches de la journée. Bien que cette constatation ne soit pas surprenante, elle est toutefois inquiétante car les entreprises doivent respecter des délais de plus en plus courts. Il est normal que certains travaux demeurent inachevés, mais aucune entreprise peut être efficacement exploitée lorsqu'un plus grand nombre d'employés ne s'acquittent pas de leurs tâches quotidiennes.


presque 6 employés de petites et moyennes entreprises canadiennes sur 10 (57 %) n'arrivent pas, de façon générale, à accomplir toutes leurs tâches de la journée.


À l'inverse, plus de la moitié (56 %) des travailleurs canadiens ont indiqué que ce sont des facteurs externes qui nuisent à l'accomplissement de tâches au bureau. Les exemples donnés incluaient la période des fêtes, des températures inconfortables, la saison estivale et des terrasses ainsi que les sports.

Parmi les autres éléments fréquemment cités après les collègues figuraient les défis liés à la technologie (p. ex., pannes, connexion Internet lente). Des investissements en technologie inférieure peuvent faire économiser de l'argent au début, mais si les employés ne peuvent pas effectuer leurs tâches, cela a des répercussions négatives sur le chiffre d'affaires en bout de ligne. Récemment, lorsque nous avons déménagé notre équipe à un nouveau bureau, nous leur avons fourni de l'espace qui encourageait la productivité grâce à des salles de conférences dotées de technologies de pointe pour les réunions et les séances de remue-méninges, ainsi que des espaces de travail tranquilles, confortables et chaleureux un peu comme s'ils étaient à la maison.


Parmi les autres éléments fréquemment cités après les collègues figuraient les défis liés à la technologie (p. ex., pannes, connexion Internet lente).


Donc, comment une petite ou moyenne entreprise peut-elle conserver une bonne productivité?


Donner aux employés les bons outils et la bonne technologie peut les aider à mieux s'acquitter de leurs tâches et réduire la fréquence des interruptions. Des politiques plus souples au travail, comme des environnements permettant de la musique (avec écouteurs) peuvent aider les employés à se couper de leurs collègues et à stimuler la créativité.

La souplesse peut aussi inclure des heures de travail non traditionnelles ou le télétravail pour que les employés puissent donner le meilleur d'eux-mêmes en travaillant à leur façon. Il est particulièrement important pour les petites et moyennes entreprises d'engager leurs employés et de créer un milieu productif pour garantir un bon déroulement des activités et la réussite de l'entreprise.